L’autorité ne fait pas la pertinence, la méthode ne fait pas le philosophe

Un étudiant de Licence 1 de philosophie doit composer sur le sujet suivant : « Le probable, le douteux, et le certain dans les Méditations métaphysiques », un sujet qui le met dans l’embarras. « N’ayant pas lu les Méditations métaphysiques, j’avais l’intention de rendre une copie blanche, et je l’aurais fait si je n’avais pas été saisi d’un doute… ». Ce doute va déboucher sur une grande leçon universitaire. À lire sous la plume de l’étudiant de L1, Adrien PÉQUIGNOT : L’autorité ne fait pas la pertinence, la méthode ne fait pas le philosophe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *