L’école erratique

Le processus de L’école erratique a émergé lors de conversations avec un ami, Thomas, alors que nous évoquions la participation qui nous semblait une réduction du débat public. Nous évoquions cette participation souvent postérieure aux décisions déjà prises et abordée techniquement par des experts en communication. L’envie était plutôt de se rapprocher du modèle de la conversation sans que le débat soit fléché par le projet. La conversation permet d’aller de l’intime aux problèmes les plus généraux. Continuer la lecture de L’école erratique

École mutuelle des fabriques de sociologie

Les Fabriques de sociologie s’inscrivent dans la filiation d’une éducation populaire politique et privilégient des modes d’apprentissage par mutualisation et coopération. L’École mutuelle des Fabriques a pour objectif d’accueillir la présentation de dispositifs, le récits d’expérience et la restitution d’analyse de pratiques.

Nous faisons nôtre le titre de l’ouvrage d’Anne Querrien L’école mutuelle, une pédagogie trop efficace ? et nous espérons en assumer la radicale émancipation, y compris dans ce qu’elle peut avoir d’inquiétante pour les pouvoirs institués car, comme le note l’auteure, l’École mutuelle « a été fermée parce qu’on lui reprochait deux choses : les élèves apprenaient en trois ans le curriculum prévu pour six et ils n’apprenaient pas le respect du savoir ». Nous trouvons aussi notre inspiration dans l’ouvrage de Jacques Rancière, Le maître ignorant, où s’illustre l’égalité universelle de l’intelligence. Notre démarche se développe pareillement en proximité avec les expériences de pédagogies émancipatrices (Freinet, pédagogie institutionnelle, courant de l’éducation nouvelle…) et en amitié avec les pratiques contemporaines d’échanges réciproques de savoirs.